Posted by: bastien | September 1, 2012

Dernier jour à Bagan

Les reveils birmans sont doux, calmes. Et frais, du moins si la clim est en marche comme c’est le cas dans nos penates. Aujourd’hui nous louons des velos pour la matinee uniquement, et nous allons rester autour de Old Bagan et les quelques sites qu’il reste a voir.

Mahabodhi Paya est une replique d’un temple homonyme en Inde situa a Bodhgaya. Presentant beaucoup de petites sculptures encastrees sur les parois externes, ce temple raconte le chemin jusqu’au point ou le Bouddha a atteint le nirvana.

Tout cela nous est explique non pas par quelques pages wiki consultables en roaming sur le reseau mobile (!), ni encore par le lonely planet, mais par une vendeuse du site a qui il a ensuite fallut refuser d’acheter t-shirts et autres grigris pour touristes. Nous sommes ignobles.

A noter ce gros cadenas datant de la periode de la Birmanie britannique, sur le pan d’une des portes menant a un temple adjacent au site.

Bupaya est une stupa de style pyu sur le bord de la riviere Ayeyarwady. Un car de malaisiens (ou indonesiens, ou autre, franchement je reconnais pas) etait la, ce qui a donne lieu a des jeux d’observations cocasses.

Enfin bref, apparemment ce site existerait depuis 850, soit bien avant n’importe quel autre monument de Bagan. Cependant la stupa elle-meme est une reconstitution car l’originale n’a pas survecu au seisme de 1975. Sur la photo ci-dessous je trouve assez sympa ces birmans se prenant en photo.

Le ciel est bleu car il est encore tot, et il fait chaud. A velo nous arrivons a nous donner un peu d’air, c’est tres supportable. Nous repassons ensuite par Thatbymyu Patho, a la recherche d’un temple hindou situe dans les environs d’apres notre carte. On tourne un peu, on cherche a travers les ruines, on grimpe un peu partout ce qui permet de regarder un peu aux alentours…

Mais on fini par trouver : il s’agit du temple Nathlaung Kyaung. IL’exterieur ne paie pas de mine, et l’interieur est effectivement un peu different des autres dizaines de temples que nous avons enchaine ces 3 derniers jours. On voit par exemple ces representations de Vishnu and co.

Le roi Anawratha y aurait cache toutes les images non bouddhistes quand il a voulu imposer la religion. Tous les esprits locaux y sont confines. Le temple date de 931, mais il n’en reste que quelques ruines finalement.

Juste derriere se trouve un autre temple qui ne paie vraiment pas de mine vu de l’exterieur.

Mais l’interieur aves ses peintures et ses fresques nous a vraiment impresionne, je le recommande chaudement. Pahtothamya, construit au tournant du 12eme sieche sous Kyanzittha (encore lui). Les fresques sont impossibles a rendre sans trepied (flash interdit, et puis le flash c’est pourri). Une statue d’un bouddha assi trone en son centre toutefois, et elle est reellement impressionante par la paix qu’elle degage. Sans trepied c’est difficile, toutefois.

Nous sommes ensuite parti plus loin vers la Central Plain pour essayer de trouver Buledi. On profite de l’espace, c’est vraiment une sensation differente comparee au velo dans Tokyo. Et puis il n’y a pas de troupeaux a Tokyo, encore que…

A quelques encablures sur une route poussiereuse perdue au soleil, on trouve Buledi, sorte de pyramide Maya dont la spire est en cours de restauration. D’ou des echaffaudages qui finissent de me convaincre de ne pas immportaliser cela en photo. Sans parler de la lumiere qui est vraiment beaucoup trop forte.

Nous revenons a Old Bagan, rendre les velos, et dejeuner au Star Bean. Un peu trop surfait a notre gout. L’apres-midi nous louons un horsecart pour aller faire du shopping a Myinkaba pour des laques. On trouve un atelier qui tient plus du musee tant tout ce qui y est expose est magnifique, certes largement hors budget. Nous retournons vers Nyang U au marche ou nous avions negocie une laque qu’on avait vu la veille.

On repart charge comme jamais vers Pyathada Paya, oui le meme sunset spot que le 1er jour, mais ca nous avait tellement plu. On s’est pris une sorte de tempete de sable/pluie epique cela dit.

On a retrouve les filles de la veille sur la grande terasse du temple, et on a d’ailleurs dine ensemble ensuite au meme boui-boui vegetarien (3 soirs de suite donc!).

Le retour dans la cariole, traversant le plateau silencieux et desertique habille des different temples est juste intransciprtible. Je crois que je la prochaine fois, il faudra bivouacer dans la Central Plain, quelques part dans la pampa, pour voir si l’impregnation n’est pas plus forte.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: