Posted by: bastien | July 29, 2012

A bicyclette dans la Central Plain de Bagan

Reveil a 7h30. Super bien dormi, et encore des images plein la tete de ce que nous sommes en train de vivre… Apres un petit-dejeuner de l’hotel que nous trouvons vraiment a notre gout et dans un cadre enchanteur, nous decidons de louer des velos pour la journee pour continuer notre exploration du site.  Malheureusement, le temps est un peu couvert, mais il fait un peu plus frais du coup. Apres le copieux petit-dejeuner, nous enfourchons nos becanes (direct import second-hand from Japan…) et direction Nyang U, au nord est.

La stuppa Shwezigon Paya est une des attractions majeures du coin. D’ailleurs, la densite de marchands de babioles diverses semble etre une fonction quadratique du nombre de visiteurs car nous sommes litteralement assaillis de toutes parts. Nous sommes obliges de passer par un long couloir sur les cotes desquels sont alignes les fameux stands. Mais nous arrivons tout de meme au zedi, celui-ci repose sur 3 terrasses.

Les scenes gravees sur sa base commemore des scenes de la Jakata, les histoires des vies passees du Bouddha. Le site de la paya contient aussi 4 immenses statues de Bouddha debout, mais nous ne les avons pas vues… Quelques gouttes tombees du ciel nous ont plutot decider a hater le pas en direction du marche.

Un marche de Nyang U assez pittoresque – on y trouve tout et son contraire – avec l’odeur, les bruits, le capharnaum…

On y degotte une belle laque que nous negocions a 28000 kyat contre 50000 initialement, mais nous viendrons la chercher demain car avec la pluie et a velo, nous risquons de l’abimer.

Enfin bref, nous renfourchons nos montures, direction une tour d’observation, sorte de promotoir dominant la plaine. Nous avons mis un peu de temps a trouver le sentier , mais sous la pluie nous n’avons pas eu trop chaud. Nous avons en effet initialement opte pour le sentier du golf resort, passant devant de vastes et luxueux – mais deserts – resorts touristiques. Tres calme en cette saison basse. Cela sent l’argent et la manne du gouvernement. Nous sommes contraints de rejoindre la route de l’aeroport, tout a fait a l’est de la plaine, pour ensuite contourner par le sud une vaste zone desertique, et reprendre plein ouest au niveau de la fameuse tour d’observation… Enfin bref, on aura fait quelques kilometres sous une pluie fine, et une fois au pied de l’immense edifice, le soleil se devoile. On est frappe d’entree car… personne, absolument personne dans la tour.

On monte au 10eme, puis 11eme et enfin le toit ,a l’air libre (mais abrite). La vue est fantastique et nous faisons bonne utilisation de l’appareil photo.

Nous apprendrons plus tard que cette tour est financee par la junte et que, en gros, tout ce que nous y avons consomme, y compris les droits d’entree de 5000 kyat, vont dans la pocket des generaux. Comme c’etait marque nulle part, on a pas su… Enfin bon… Nous repartons dans la chaleur seche, et nous nous enfoncons completement dans la brousse.

Nous sommes tres vite entoures d’une foultitude de pagodes, avec toujours au moins quelques vendeurs. Leymyethna Pahto, temple construit en 1222, oriente plein est et recouvert de blanc denote un peu par rapport a ses voisins tout d’ocre vetus. Les fresques a l’interieur valent le coup d’oeil, de meme que le Bouddha (on en aura vu pendant ces trois jours).

La spire au sommet de la coupole est de style indien d’apres notre guidebook, elle rappelle un peu celle de l’Ananda Pahto, le site le plus significatif religieusement parlant pour les locaux semble t-il, et que nous visiterons ce soir.

Un peu plus loin se trouvent trois petites pagodes alignees cote-a-cote et appelees Payathonga.

Elles contiennent toutes 3 un bouddha rouge assis dans des positions similaires. Seul le visage differe quelque peu. Les fresques murales sont aussi impressionantes, malheureusement sans trepied (et encore), point de salut. Ce design facon tryptique suprend un peu ; j’ignore encore la pleine signification, certains y verraient des allusions a la trinite hindoue (Vishnu, Shiva et Brahma), souvent associee au bouddhisme tantrique… Enfin bref, je vais pas m’eterniser en explications que wikipedia fera sans doute bien mieux.

Plus tard, apres quelques autres pagodes moins importantes, nous faisons une pause casse-croute au village Minnanthu. Tres pauvre, sauvage, mais on y trouve quand meme une petite gargotte a laquelle sont atables 2 singapouriennes et 3 francais. Nous sympathisons et echangeons sur nos voyages respectifs et recommandations pour la Birmanie. Apres dejeuner (rien de bien fabuleux), la serveuse du boui-boui nous fait visiter le village, ne manquant pas de quemander bonbons, parfums ou autre… Ce que nous refusons tels d’odieux connards de droite.

On repart a velo (un gars du village m’a colle une rustine car mon pneu arriere etait a plat) vers Dhammayazika Paya, ce qui nous prend 20 bonnes minutes dans la savane la plus wild du site. Non vraiment, c’est le moment ou on s’est senti vraiment en retrait de tout.

Ce zedi est une paya pentagonale en fait, vraiment tres impressionante (la plus impressionante pour Manue). Elle date de 1196. La forme pentagonale surprend un peu et desoriente au fur et a mesure que nous en faisons le tour, en marchant sur les paves brules par la canicule birmane. Ma corne accumulee par 30 ans de vie et de marche sur la planete Terre permet un certain degre de damage control. Les cavites de l’edifice contiennent des eniemes statues de Bouddha et sa clique. Une famille de touristes sud-asiatique nous fait prendre la pause photo avec eux.

Nous rejoignons ensuite Dhammayangyi Pahto, que nous avons deja visite la veille. L’arrivee par le sud apres la traversee du plateau sauvage est assez epique, c’est vraiment tres plaisant.

Nous ne nous attardons pas et remontons enfin tout au nord vers notre point de depart de ce matin, non loin de notre hotel et surtout d’Ananda Pahto, la pagode dont je parlais plus haut, genre le truc un peu MAJOR qu’on avait zappe jusqu’a present. Et c’est vrai que ce site est impressionant, grandiose meme.

4 Bouddhas toujours orientes aux points cardinaux. La cour exterieure est vraiment chouette, calme et chaude. On ne se brule pas les pieds mais on ne s’y allongerai pas.

Nous revenons ensuite vers Thatbyimyu Pahto, sorte de superstructure un peu differentes des autres, certainement le temple le plus haut en tout cas, surplombe de plusieurs spires et une grosse sikhara doree. Date de construction : 1144. On a cru qu’on pouvait grimper sur les terrasses de ce temple pour admirer le coucher de soleil, mais en fait non, on ne peut acceder aux coursives superieures.

Notre spot se trouvait un petit peu plus loin, c’est le Shwesandaw Paya, un des endroits les plus connus de Bagan pour le sunset. Nous y faisons la connaissance de 2 francaises en vacances, tres sympas. Il y a du monde sur la structure et les vendeurs se pressent egalement a son pied. C’est une sorte de pyramide tres raide. Je fais le tour en prenant des photos de toute la plaine. La vue est vraiment sensationelle.

Pour diner nous revenons a notre bonne adresse de la veille, le Yan thri. C’etait tellement bon que nous n’avons meme pas chercher a gouter autre chose, et une fois de plus nous nous regalons. Aubergines en salades, salade de tomate verte et citrons. La sauce est en general accommodee d’epices et de cacahuetes grillees. Arrosee de Mandalay ca passe tout seul!!

Repus, nous chancellons vers la chambre extenues.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: