Posted by: bastien | September 19, 2011

Kaesong et la DMZ (2/2)

Ce matin la, nous commencons la journee par la visite du Tombeau du roi Kongmin (qui regna sur le royaume de Koryo entre 1351 et 1374), localise a environ 15 km de Kaesong. Le site est connu aussi sous le nom de Tombes Royales de Hyonjongrung. J’ai bien aime la visite de ce petit site historique et culturel, il eut ete dommage qu’il disparaisse pour des raisons politiques (invasion japonaise notamment). Ici sont donc enteres le roi Kongmin, et son epouse, la reine Noguk de Mongolie (egalement connue sous le nom de Reine Indeok en Coree).

Les domes des tombes sont ovoides et couverts de verdure, rappelant immediatement les tombes royales de Gyeong-Ju, en Coree du Sud.

Sur la droite de l’escalier qui monte vers le cimetiere royal, une batisse traditionnelle coreenne. J’ignore quelle est la fonction de cet edifice… Peut-etre un entrepot?

Plusieurs statues ornent les tombes royales. J’ignore qui est represente, sans doute quelque haut grades de la societe civile et/ou militaire de l’epoque.


Les tombes sont entourees de statues d’animaux : moutons et tigres. Le roi Kongmin avait engage des geomanciens a la mort de sa femme en 1365 pour construire la sepulture, ce qui prit plusieurs annees.


Nous reprenons rapidement notre bus pour gagner la DMZ, qui est seulement a quelques kilometres. L’entree est beaucoup plus simple, beaucoup plus calme, beaucoup moins barbelee, bien plus relax que sa symetrie cote sud. Le contraste est presque flippant… Bon, nous sommes en territoire nord-coreen tout de meme, et ces affiches de propagande sont toujours la pour nous le rappeler. Cette affiche est assez connue de part le monde pour qui s’interesse a l’art socialiste (je ne sais pas trop si on peut appeler cela de l’art, mais enfin), elle represente le souhait d’une Coree reunifiee. Un souhait qui parait encore tellement loin en 2010…


Nous avons ensuite le droit a des explications sur les lieux par un officier du coin ma foi fort sympathique. Sur le schema ci-dessous on reconnait en gris la Joint Security Area, avec les barraquements bleus et gris en son centre. La frontiere passe au milieu (pointilles blancs).

Avant la JSA, un petit tour par une sorte de mini-musee. Ce n’est pas vraiment un musee en fait, plutot une sorte d’archive.


On a des cartes, des photos noirs et blanc, des citations de Kim Il-Sung (toujours). Tout tourne autour de l’armistice signe a l’issue de la Guerre de Coree en 1953, et donc de la creation de la DMZ, de son drole de fonctionnement : Suisse et Suede sont les deux seuls pays restes neutres dans l’histoire, et font donc figure d’observateurs permanents pour le compte des Nations-Unies. Enfin tout cela, vous le savez deja si vous avez vu l’excellent film JSA de Park Chan-wook. Ou si vous suivez ce blog depuis 2006 (!).


Le flagpole le plus haut du monde est toujours la. Il n’a pas bouge depuis la derniere fois. Le drapeau nord-coreen est tellement lourd qu’il faut vraiment de bonnes rafales pour que celui-ci flotte. Il parait qu’en cas de pluie, le drapeau devient tellement lourd que l’extremite du flagpole ploie sous son poids.

Here we  are! Le coeur de la JSA et les barraques bleues! Toujours les soldats places des deux cotes de la frontiere qui passe exactement au milieu.

L’interieur n’a pas change. Je suis alle dans la meme batisse que la derniere fois. J’ai pris la photo ci-dessous avec les deux pieds en Coree du Sud, puisque j’etais au-dela du centre de la piece. Derriere les gardes, une porte ouvre donc sur le pays du bibimpa, de Lee Byung-hun et des films pour bobos parisiens.


Je me souviens, cote sud, un soldat americain nous avait emmene dans cette espece de promontoire sud-coco. Le soldat s’etait planque derriere un pilier rouge et avait fixe un soldat nord-coreen en face, en nous disant “it’s part of the game”…

Certes…

Bon, une fois la DMZ visitee, nous plions bagage et c’est sous les nuages que nous rentrons vers Kaesong pour visiter rapidement la ville. Je dois bien avouer que j’ai ete plutot decus par la DMZ vue du cote nord. C’est tellement tranquille que cela rendait le tout un peu “fadasse”. Kaesong semble vraiment une ville interessante. Deja, elle a ete en partie ouverte aux investisseurs sud-coreens qui se sont empresses d’y exporter des usines et ateliers pour exploiter a tres peu de frais des ouvriers locaux. Le nord y trouvant son interet pour faire rentrer les devises etrangeres dont elle a tellement besoin.

Mais il n’empeche, Kaesong reste une ville nord-coreenne dans le plus pur style local : larges avenues desertes de voitures, immeubles un rien delabres. Ambiance Roumanie des 80’s…

Il y a quand meme des endroits plutot bien entretenus, jugez plutot :

Nous sommes alles sur les hauteurs de la ville pour avoir une vue panoramique des environs. Ci-dessous la vieille ville. Incroyable toutes ces structures anciennes… On se croirait 100 ans en arriere. Avec je ne sais quel fruit qui seche sur les toits, roots!

Par ailleurs, la mini colline sur laquelle ous nous trouvons pour espionner ces lieux est orne d’un petit parc et d’un temple discret mais joli.

C’est la fin de ce long post sur la DMZ. Je vais ecrire de ce pas la suite et la fin de ce palpitant voyage. Il nous reste encore un ou deux trucs a voir a Kaesong, et ensuite c’est le retour a Pyongyang.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: