Posted by: bastien | November 3, 2010

Samjiyon, Volley-ball et départ pour les Monts Chilbo

Plusieurs choses au programme ce jour : le Grand Monument de Samjiyon, un musée sur les différents monuments de la région, le Palais des Enfants, et le départ en avion vers les Monts Chilbo. Une journée marquée par plus de rencontres avec la population que les autres jours, étant donné que ce soir-là j’ai fait un homestay dans une famille d’un village de pêcheur au pieds des Monts Chilbo.

Le Grand Monument de Samjiyon

Cet impressionnant monument consiste en plusieurs dizaines de grandes statues en bronze, symbolisant l’action militaire principalement pendant la résistance anti-japonaise. Au centre se trouve cette statue gigantesque de Kim Il-Sung, tandis que la grande flamme rouge sur la gauche du monument symbolise les idées du Juche.

Derrière la statue de Kim Il-Sung se trouve un lac, puis une forêt courant jusqu’au pied du Mont Paektu, mais le brouillard empêche toute visibilité au-delà de la centaine de mètres. Néanmoins, je trouve l’ambiance vraiment particulière, très Guerre Froide.

Chacune des plus “petites” statues en bronze mesure en fait plus de 3 mètres de haut. Il y en a tout autour du monument. Elles symbolisent la guerre, la souffrance, la rebellion, la lutte pour la liberté…Venant renforcer une fois encore le traumatisme de la colonisation japonaise et de la Guerre de Corée.

Musée Regional de Samjiyon

Ce musée à le mérite de présenter des vues aériennes de la région sous forme de maquettes. Je ne montre que cette photo de l’intérieur car bon, ce n’est pas forcément des plus intéressants. Une vue du sommet du Mont Paektu est reconstituée.

Au 2ème étage du musée on arrive sur une petite terrasse de laquelle on a une vue sur une bourgade au loin. Des étudiants sont là, en visite.

Nous avons pu nous joindre à eux pour prendre des photos. Le rire arrive aisément à depasser les frontières.

Le Palais des Enfants

Les deux dirigeants du pays, représentés sur une jolie peinture à l’entrée avec des enfants, ont toujours promu le sport comme une des valeurs fortes de la nation, un peu à l’image d’autres anciens pays soviétiques. Le sport et l’éducation. Le Palais des Enfants est simplement une sorte de gymnase avec plusieurs installations pour pratiquer tout type de sport. Nous sommes invités a faire un petit match de volley-ball.

Ce ne fut pas forcément une bonne idée car un des Australiens s’est froissé un muscle sur un faux mouvement.

Nous sommes retournés à l’hôtel Paegaebong pour déjeuner, et nous avons fêté l’anniversaire de Merv, le doyen du voyage, à 80 ans. Un énergique australien qui raconte des tas d’histoires incroyables sur sa région.

Monts Chilbo

L’après-midi : en route pour les Monts Chilbo! Nous reprenons notre avion-taxi pour 40 minutes de vol vers l’est.

Une fois debarqués de l’avion, nous avons 3 heures de minibus sur une route très cabossée en terre, les paysages sont magnifiques et nous faisons quelques pauses pour prendre des photos. A chaque point de vue on trouve des petites statues représentant des animaux antropomorphes, dont on dirait qu’ils sont sortis d’un dessin-animé. Drôles de décorations quand même… Est-ce vraiment pour amuser les enfants? Parfois on se croirait dans un parc d’attraction naturel.

La côte de la Mer de l’Est (ou Mer du Japon, selon les points de vues). Une côte déchiquetée et très accidentée. Par intermittence on apercoit des petits hameaux de pêcheurs. Les infrastructures sont délabrées, les habitations tiennent à peine debout, la vie des gens ne doit pas être simple par ici.

Des pêcheurs, le long de la côte :

La région des Monts Chilbo est divisée en trois zones distinctes : Outer Chilbo, Inner Chilbo et Sea Chilbo. Ce soir nous rejoignons un hôtel dans le Inner Chilbo, au coeur des montagnes. Là nous prendrons un dîner, par intermittence dans le noir car le réseau lache par moment (nous avons nos lampes de poche).

Après le repas, quelques élus dont moi partons à 30 minutes de l’hôtel sur la côte, rejoindre un village spécialement aménagé pour accueillir des étrangers en homestay. C’est une première pour le pays et une première pour le tour également. J’ai partagé ma chambre avec Giuseppe, un italien voyageur très sympa. La communication est malheureusement tres limitée avec la famille. Mais ils sont très accueillants. Par contre, c’est à la roots : pas d’eau courante, nous nous sommes lavés avec un saut d’eau chaude.

La région est superbe, mais aussi de toute apparence très pauvre. Néanmoins, que de souvenirs vont rester de cette journée, et des suivantes.


Responses

  1. […] vous souvenez du coucher de soleil a la fin de mon precedent post, la vue sur la cote depuis la fenetre de notre hote…? Et bien nous sommes revenus ici sur les coups de midi, pour pique-niquer et surtout plonger dans […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: