Posted by: bastien | November 1, 2008

Iles Kouriles – Kurilsk et ses environs

Nous sommes donc retourne vers Kurilsk grace a notre chauffeur privilegie et son intrepide pick-up. Nous passons a l’hotel (le meme qu’a l’aller, le seul de toute l’ile en fait) ou nous resterons cette nuit pour poser nos affaires, et repartons ensuite direction nord ouest, vers ce que Valentina appelle les “blacks and white rocks”… Ce qui n’est pas tres explicite.

Avant de rentrer dans la petite bourgade, Valentina nous amene a cette sorte de monument, une statue de St Andre (je crois), construite il y a pas tres longtemps, 20 ans tout au plus.

Voila, cela fait plus d’une semaine que j’ai pas pris de vraie douche (je veux dire, a part me rincer avec ma gourde et l’eau des rivieres a 10 degres), donc je dois bien avouer que ces quelques instants de prelassement dans la douche de l’hotel furent plus que les bienvenus.

Kurilsk est aussi dominee par un volcan, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Notre periple continue dans la direction nord ouest, en longeant plus ou moins la cote. Voir la carte ci-apres.

En chemin, peu apres Kurilsk, nous passons devant cette enorme usine de poisson, qui est d’apres Valentina, rien de moins que la plus grande usine de ce type en Russie! Elle est toute neuve (construite en 2006).

Nous nous perdons tres vite dans les dunes, passons des ponts de bois nous demandant de tous descendre du vehicule pour le passer a vide et etre ainsi sur de ne pas finir dans la riviere. Des passages a gue egalement un peu delicat (il ne faut surtout pas s’arreter!), mais notre pilote est un bon. Il a gere tout cela tres bien. Nous nous arretons pour le dejeuner dans les hautes herbes, ou nous cuisinons… du saumon! Miam!

Je pense que Frederik, a droite ci-dessous, commence a en avoir un peu marre de manger une enieme fois du saumon, et c’est comprehensible. Mais pour Christian (a gauche sur la photo) et moi, c’est que du bonheur! Surtout quand il est aussi frais…

Plus tard nous partons donc vers de mysterieuses formations rocheuses sur la plage, assez geometriques. C’est ce que Valentina voulait nous faire voir aujourd’hui, et c’est vrai que ces formes sont assez surprenantes…

Nous marchons ensuite assez longuement sur la plage, direction plein nord-est. Nous passons par des paysages assez fantastiques, pas forcement super originaux pour qui connait un peu les falaises de Normandie, mais par rapport a la region ou nous sommes, et surtout parce que nous n’avions pas encore vu ce genre de paysage aux rochers blancs jusqu’a present sur Iturup, et bien ce fut quand meme bien interessant. Je me souviens aussi avoir eu une passionnante conversation de geographie avec Andrew!

Vous connaissez le film “Three Kings” avec George Clooney? La photo ci-dessous me fait penser a l’affiche…

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. Nous rentrons sur Kurilsk que nous atteignons dans la soiree. L’hotel est sympathique et apres un diner succulent, nous trinquons a la biere et portons un toast a Valentina et tout ceux qui ont permis ce voyage. Nous touchons bientot a la fin la. Apres-demain, normalement, le ferry pour Sakhaline devrait croiser au large, il faudra trouver un moyen de monter a bord… En attendant demain, c’est journee farniente a Kurilsk.

Nous avons donc erre dans la ville, surprenant des scenes de la vie de tout les jours ici. Par exemple ci-dessous, des enfants qui semblaient manipuler une sorte de fil de peche invisible pour ramener des poissons vers eux. C’etait assez marrant a regarder, avec Andrew et Christian nous nous sommes vraiment demandes s’ils jouaient ou s’ils pechaient reellement.

Certaines habitations ont d’enoooooooormes antennes paraboliques sur leur facade… Ont t-ils pu voir St Petersbourg remporter la coupe de l’UEFA cette annee?

Les Japonais se positionnent comme amis des habitants des Iles Kouriles, dans leur lobbying pour recuperer ces dernieres. Cela inclut donc des cadeaux. Nous avions vu le bateau baptise “Espoir” offert par le Japon pour le service de ferry a destination de Kunashir. Voici la mini-centrale electrique. Le panneau est illisible sur la photo, mais il est marque que “le peuple japonais offre ces installations aux habitants d’Iturup en signe d’amitie”. Dont acte…

Kurilsk, vu des hauts quartiers, la ou se situent les commerces.

Une pierre commemorative de la decouverte d’Iturup par les Russes a la fin du 18eme siecle. Par Russes, j’entends les Russes occidentaux de Moscou, le Tsar, etc. Non parce que les Ainous et autres peuples autochtones etaient dans l’Extreme Orient russe bien avant eux…

Voila un bon gros camion de pompier, rassurant. Nous nous etions fait la reflexion avec Christian au debut du sejour, que si un incendie se declare dans la foret, vu que celle-ci recouvre quasiment toute l’ile, et qu’il y a tres peu de routes sur Iturup, alors le feu ne pourra s’eteindre qu’en arrivant a la mer. Bon, l’ile n’est pas non plus seche comme une pinede du Var au mois d’aout, mais…

Le coin est tranquille… Ca doit etre pratique pour ecrire un livre, s’isoler, faire le vide…

Cette pierre taillee aux formes etonnament japonaise m’avait intrigue dans le petit jardin de l’eglise (orthodoxe – nous avons assiste a la messe avec Valentina, pour voir) du village. Et donc en regardant de plus pres, on voit bien des inscriptions en japonais dessus.

Je n’ai pas pu resister et j’ai demande a Andrew de me prendre en photo avec Lenine, qui devait bien s’ennuyer, seul, dans son parc aux herbes bien mal entretenues. Le symbole du temps qui passe.

Ci-dessous, ce sont les restes du bureau de poste et de transmission telegraphique japonais. J’avais lu un livre en 2005 avec des photos qui le montrait encore debout, entier. Au Japon, une serie de timbres commemoratifs etait egalement sortie en 2005 sur le theme des Iles Kouriles. L’un de ces timbres avait une mini photo de ce batiment symbole de la presence japonaise sur l’ile jusqu’en 1945.

D’apres le pretre, le batiment ci-dessous date aussi de l’epoque japonaise.

Voila, c’est a peu pres tout pour Kurilsk. Le prochain post parlera de notre depart (mouvemente) d’Iturup, et de ce que nous avons fait sur Sakhaline pendant les derniers jours du voyage.

tinou


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: