Posted by: bastien | May 5, 2007

Sado-ga shima : une île au large de Niigata

L’ile de Sado est la 5eme ile en superficie du Japon. C’est egalement un lieu important charge d’histoire depuis l’epoque medievale et meme bien avant. J’etais attire par ce lieu depuis quelques temps deja, mais je voulais degager assez de temps pour pouvoir m’y impregner suffisamment. La Golden Week 2007 m’a procure cette occasion. D’autant plus que ce n’est pas forcement une destination de premier odre pour les Japonais, qui preferent y venir en masse en ete, au moment des festivaux qui rythment la vie de tout ses habitants.

Pour ce voyage je suis accompagne de Marie-Laure, sympathique residante de longue date de Tokyo. Nous avons pris le train de nuit Moonlight Echigo, qui pour une somme modique, mais des sieges pas tellement inclinables et un eclairage neon, permet de rallier Shinjuku a Niigata en 5 heures environ.

Le fond de l’air est deja plus frais une fois a Niigata. La gare est petite, et nous gagnons ensuite le terminal du ferry Sado Kisen qui appareille a 6h pour Sado. De nombreux Japonais sont deja presents, notamment des voyages en groupe. Mais eux ne resteront vraisemblablement que 2 jours tout au plus, duree typique d’un “voyage en bus a la japonaise”. Sur le ferry c’est l’effervescence sur les tatamis en 2eme classe, les mamys pique-niquent en piaillant, c’est toujours amusant a entendre. J’arrive a quand meme recuperer deux heures de sommeil avant l’arrivee a Ryotsu, le port principal de l’ile.

Un petit point sur la geographie de l’Ile de Sado : comme le montre la carte plus haut, l’ile a une forme de “S” un peu bizarre. 2 chaines de montagnes paralleles au nord et au sud, separees par une vaste plaine fertile riche en riziere. Il faut savoir que la region de Niigata est une des plus fameuse region en terme de qualite de riz au Japon. Sado, qui echappe considerablement au developpement urbain du reste du Japon, a su s’adapter et repose beaucoup sur la riziculture pour subsister. Ci-dessous des exemples de vues typiques de la region centrale de l’ile :

Ca et la peche bien entendu. La premiere impression de l’ile est indeniablement cette image de “campagne profonde japonaise”, calme, qui semble presque oublie du temps, de Tokyo.

Nous gagnons dans un premier temps la petite bourgade de Mano, non sans avoir loupe notre correspondance a Sawata, ce qui nous a fait faire un detour par Aikawa. Pendant ce sejour nous allons devoir beaucoup compter sur ce reseau de bus qui circule dans toute l’ile. Ils sont peu frequents et a part quelques personnes agees, ils sont vides. C’est une preuve supplementaire de la relative desertification de l’ile, du vieillissement de sa population. Les jeunes partent a Niigata ou plus loin encore sur Honshu pour gagner leur vie, faire leurs etudes. Reviennent t-ils ensuite sur l’ile pour y vivre? Je n’ai pas vraiment d’indices sur la reponse.

Une fois a Mano, nous allons nous rechauffer autour d’un bon bol de nouilles ramen, dans un petit restaurant typique. Pour 500 yens l’enorme bol de ramen, on se remplit le ventre. Les autres rares clients du restaurant nous regarde, intrigues. Le gaijin (etranger) doit se faire tres rare sur cette ile. Ils sont encore plus stupefaits quand ils remarquent que l’on comprend ce qu’ils disent…

Mano a quelques attraits touristiques dans son voisinage. Nous suivons une petite route qui nous emmene faire le tour de ce qu’il y a a voir par ici. On commence par le sanctuaire ci-dessus, au style vraiment tout simple, sans fioritures. Viennent ensuite deux “gros morceaux” : les temples Kokubunji et Myosenji.

Le Kokubunji est le plus vieux temple de Sado, erige par l’empereur Shomu en 741. Il a sans doute ete rebatti de nombreuses fois au cours de l’histoire. Il s’en degage une impression de calme zen digne de certains temples de Kyoto. La ballade est agreable, franchement, car pour atteindre ce temple, point de bus ou de route bondee, non, juste un petit sentier qui coupe a travers champs, passant non loin de quartiers residentiels. Nous avons a de nombreuses reprises demande notre chemin pour etre surs… Cette ile a quelque chose de mysterieux qui nous empeche de nous sentir completement a l’aise, en terrain connut.

Le Myosenji est encore d’importance plus grande. Il faut savoir que l’Ile de Sado etait autrefois un lieu d’exil politique et religieux. Notamment Nittoku, disciple du fondateur de la secte bouddhiste Nichiren (l’une des plus importantes du Japon), et qui durant son exil sur Sado a erige le Myosenji, compose de differents temples et d’une pagode a 5 etages.

Avant d’y acceder, nous sommes passes devant ces caisses de gnole. Vision typique du Japon, j’ai du prendre a peu pres la meme photo lors de ma visite de Kamakura en 2005, mais qui rappelle quand meme que les Japonais aiment bien (trop?) l’alcool!

Un petit cimetiere, une cremation avait meme lieu au moment de notre visite, et la pagode :

L’acces au temple en lui meme se fait via ce petit jardin typiquement japonais :

Nous nous sommes reposes un bon quart d’heure avant de continuer notre chemin. Il faut dire qu’il fait un peu frais, et qu’une eclaircie pointant le bout de son nez, nous avons souhaite un peu profiter du soleil sur le dos. C’est aussi comme ca que nous avons pu nous rendre compte que l’endroit est assez visite par les cars de touristes : au moins deux ont fait la visite des lieux pendant notre mini-pause.

Nous avons ensuite rejoins la ville de Sawata, ou nous avons decide de camper pour la nuit avant notre grande journee randonnee de demain. Nous avons cherche longtemps, tres longtemps meme, le fameux camping municipal que nous vantait les cartes de l’office du tourisme. Honnetement, si vous le trouvez ce camping, ou savez ou il se trouve exactement, n’hesitez pas a me le faire savoir! Bref, apres quelques allers-retours entre le centre ville et un onsen qui ne nous a pas accepte pour cause que nous ne restions pas a l’hotel la nuit, nous avons pu trouver pour nos albutions un sento fort agreable un petit peu en hauteur au-dessus de Sawata, non loin de la station centrale (dis comme ca on croirait que Sawata est enorme, mais c’est une toute petite bourgade 😉 !).

Et, juste en contrebas, dans un tout petit jardin public, nous avons monte sans complexe la tente derriere un buisson. Ouais, enerves que nous etions de ne pas avoir trouve ce camping municipal. De toutes facon la gerante des bains publics nous a presque inviter a le faire… On ne derange personne et on part tot demain. Nous avons en effet reserve un taxi qui nous emmenera a l’entree du sentier que nous voulons randonner sur les coups de 8 heures, et donc nous devons prendre un bus de Sawata pour acceder au point de rendez-vous avec le-dit taxi.

Bien sur la suite sera pour un prochain post!

tinou


Responses

  1. Sympa ton excursion de la golden week…je rentre à moi de ma rando dans le désert marocain, GENIAL, photos en ligne demain, inchallah!!!!

  2. On dirait que tout au Japon respire la sérénité, l’harmonie.
    Merci de me permettre de voyager en imagination par ces belles photos.

  3. bonjour ton voyage sur l’ile de sado m’interesse je pense y aller cette ete avec mon fils de 8 ans si tu peux me donner des informations en plus je te remercie d’avance stef de nantes

  4. […] Une fois a Mano, nous allons nous rechauffer autour d’un bon bol de nouilles ramen, dans un petit restaurant typique. Pour 500 yens l’enorme bol de ramen, on se remplit le ventre. Les autres rares clients du restaurant nous regarde, intrigues. Le gaijin (etranger) doit se faire tres rare sur cette ile. Ils sont encore plus stupefaits quand ils remarquent que l’on comprend ce qu’ils disent…La suite; […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: