Posted by: bastien | March 19, 2007

Seoul~Village traditionnel de Namsangol

Apres ce succulent restaurant, nous avons fait un petit tour Itaewon, celebre pour le shopping disons populaire. Bon il n’y a pas grand chose a voir qui merite d’etre sur une photo ici, a part Masahiko qui fait le clown devant ce restaurant ambulant.

Voila le Seoul urbain, moderne, qui m’avait choque lors de ma premiere visite, n’ayant alors pour seul point de repere asiatique que la ville de Sapporo. Depuis j’ai decouvert Tokyo et cette vision un peu chaotique et infernale.

Nous nous sommes ensuite dirige vers la Seoul Tower qui surplombe la ville, un endroit repute pour la vue… Sans doute au printemps avec un peu de vert et un air clair. Ce ciel d’hiver n’est pas franchement inoubliable :

L’endroit a quand meme des aspects historiques, comme ces feux d’alerte permettant de prevenir la ville entiere (qui etait sans aucun doute plus petite a l’epoque) en cas de danger :

Nous redescendons avec le meme telepherique qu’a l’aller, et nous dirigeons vers le village traditionnel de Namsangol qui est au pied du Namsan (pour les japonisants un peu futes, ils devineront le sens, simple, du nom de cette montagne). Voici l’entree depuis laquelle nous entendons le son d’une performance musicale.

C’est en fait un spectacle de danse qui a lieu a l’interieur, sur une estrade montee devant une sorte d’amphitheatre en pierres anciennes.

Je me suis attarde, pardonnez-moi je suis incorrigible, sur les couleurs des edifices ainsi que certaines formes de constructions qui m’ont seduites :

J’aime beaucoup l’harmonie qui se degage de ce toit voute. Je ne sais pas si le batiment abrite quelque ceremonie, mais en tout cas des voitures sont garees devant.

Un petit tour dans le village dans le soleil couchant :

Outre ce curieux jeu dont les regles m’echappent, je sens bien au niveau de l’architecture la difference avec ce que j’ai pu voir en Chine ou au Japon. Ce n’est pas non plus une fusion des deux styles non plus. C’est juste different.

Des poteries dans un style qui me rappelle celui de mon sensei de yakimono du Kyushu. C’etait il y a 3 ans deja, j’avais fait une courte initiation avec lui lors d’un homestay dans une famille de Ijuin, pres de Kagoshima au sud de Kyushu. Il m’avait confie alors etre grandement influence par les styles venant de Coree.

Je ne sais pas a quoi sert cette sorte de tipi de paille… un four? une habitation? la niche du chien? Impossible de comprendre…

J’aime la simplicite qui se degage de ce mur et ce petit arbre :

Une petite dedicace a nos amis de Stokholm, Berlin, Paris et autres capitales europeennes : le journal Metro est egalement present en Coree du Sud! Est-ce que les articles y sont aussi nuls, asbconts et superficiels que leurs homologues? Le

Le soir arrive, et Stan file rejoindre Sachi qui n’a pas pu nous rejoindre ici. Masahiko et moi filons au theatre voir une representation de Nanta, un spectacle culinaire a base de percussions hilarant et qui connais un succes grandissant depuis sa creation en 1998.

C’est comprehensible independamment de la culture et la langue d’origine du spectateur, et c’est vraiment quelque chose que je vous recommande si vous passez ne serais-ce qu’une soiree a Seoul. Par contre evidemment les photos sont interdites.

Demain c’est la visite de la DMZ, la JSA et Panmunjeom. Pour comprendre tout ces noms et anagrames, je vous invite a voir le post suivant.

tinou


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: