Posted by: bastien | May 11, 2005

Errances Taiwanaises – II – Les Gorges de Taroko

Sitôt réveillé je me dirige vers la gare de Taipei, situe a deux pas de la guesthouse, et prend un aller-simple pour Hualien. Les paysages deviennent intéressants sur la fin, quand on longe la côte. Une fois à Hualien, beaucoup de taximen me proposent de m’emmener à Taroko, mais je préfère prendre un bus. Bus que je prends avec des Japonais, ce qui m’a permis de verifier les kanjis du nom de ma destination.

L’entrée dans les gorges est magnifique, la route est vraiment belle. Vraiment c’est surprenant un tel paysage finalement. Taiwan est en fait une île constituée 80 % de montagnes. Et la plus haute atteint presque 4000 mètres, le plus haut sommet en Asie du Nord Est. J’arrive à Tienshiang, petit îlot humain confiné dans les gorges. Il y une pagode qui trône la au milieu de la gorge, telle une Minas Tirith asiatique.

C’est immense en fait. Je m’installe au Catholic Hostel, dans un dortoir. C’est assez sympathique. Je fais aussi une petite ballade de 2 heures : le chemin est chouette mais les vues ne sont pas très impressionnantes. Ce n’est rien en comparaison de ce que je verrai le lendemain. En fait on passe à travers des tunnels où c’est le noir complet ! Au retour, la nuit tombe (j’esquive!) et je fais le tour de Tienshiang pour acheter de quoi picorer : le restaurant que j’essaye était vraiment très moyen. Avec difficultés je leur ai demandé si ils pouvaient me faire un plat à emporter pour pique niquer le lendemain. Je suis vraiment mauvais en chinois ! Avant de me coucher, je rencontre des Anglais et un Canadien très sympas, avec sa copine. Ils sont profs d’anglais à Taipei et les parents sont venus les voir. Après une bonne douche, on joue un peu aux carte et on tchatche. En fait les parents connaissent bien le Var… Ah ces touristes! Soudain un tremblement de terre assez fort s’est fait ressentir, genre 5.5 Richter. Intéressant. Minas Morgul etait elle en train de se réveiller ? Je me couche en discutant avec un Californien très sympa lui aussi venu randonner dans le coin.

Le lendemain je me suis levé vers 6 heures : j’ai décide de faire la ballade la plus dure le matin très tôt, comme ça il fera moins chaud et je n’aurai pas à porter tout mon gros sac à dos puisque je reviendrai l’hôtel. Je file donc vers le Huarian Pavilion Trail. On m’avait prévenu que ce serait raide, et bien ce le fut : 1.9km = 400 mètres de dénivelé ! En fait il y avait des cordes et des escaliers le long du chemin qui offrait des vues vraiment superbes sur les gorges. En haut j’ai fait une pause cookie.

La redescente fut rude, j’aime pas les descentes. Je reviens à l’hôtel et prend une douche avant de repartir avec tout mon gros sac dos. Je marche jusqu’au Lushui Holiu Trail, un site un peu plus bas dans les gorges, en revenant vers l’entrée. En fait le chemin propose de passer au dessus de la route en longeant une paroi rocheuse très raide. Du coup la vue est belle. Je rencontre des Hollandais sympathiques. A certains moments, il faut passer via des tunnels taillés à même la montagne, et assez larges pour une seule personne.

Je reviens ensuite mon point de départ. Il est pas loin de 11h et décide de prendre mon déjeuner maintenant. Quand vient la question du comment je poursuis mon chemin ? En fait je voulais rejoindre un site appelé Tunnel des 9 tournants, qui est plus loin sur la route. Problème : les bus sont rares, et à cause du tremblement de terre de la veille, il doit y avoir plein de caillasses sur la route. Je décide quand même de rentrer dans une espèce de musée géologique en contrebas pour demander les horaires de bus. Un gentil monsieur me propose de m’emmener en moto à l’endroit ou je veux aller. En moto ça va vite, et la vue est magnifique sur le chemin. En fait le conducteur m’explique toute l’histoire géologique de la vallée en conduisant d’une main (regardes la route, pensais-je).

Le tunnel des 9 tournants offre sans doute les meilleures vues sur les gorges. Les falaises sont à pic et souvent le ciel est parfois invisible ou à peine une ligne bleue au dessus de nos têtes. Je décide de me poser dans un coin pour me reposer, et du coup beaucoup de gens m’ont pris pour un clochard et m’ont proposé de la nourriture. Là j’ai perdu un peu la notion du temps et ce n’est que bien plus tard que je me suis décidé à revenir au début du chemin, sur la route.

Là j’attends un bus qui ne vient pas en fait. Mais des gens m’ont proposé de m’emmener en voiture où je souhaitais aller ensuite : le Temple du Printemps Eternel. C’est un temple magnifique, niché dans la paroi. Il est dédié à tous les ouvrier qui ont péri en construisant la route traversant la gorge. Sur la route il y plein d’éboulis dus au tremblement de terre. D’ailleurs la ballade que je voulais faire autour du temple est fermée à cause de cela.

Dommage. Je marche donc jusqu’à l’entrée des gorges qui n’est plus très loin, environ 8 kilomètres. J’atteinds finalement apres de longues heures de marches la ville de Hsin Cheng à l’entrée des gorges. Hualien n’est plus très loin non plus et je décide de rentrer en taxi. Je suis crevé et je trouve un hôtel pas cher très vite, ou je m’endors encore plus vite.

Demain, depart pour Taitung!

tinou


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: